Argentine – Journal de bord – 15.12.2014

Pour la première fois depuis le début de la tournée, on joue en fin d’après-midi. On en profite donc pour se promener par petits groupes dans les rues de Santa Fe, en quête de souvenirs, de bonne nourriture et de cadeaux à ramener à nos proches.

Nous quittons l’hôtel vers 15h en direction de la prison de Paranà. Nous découvrons un vaste terrain de sport et de grandes étendues d’herbe, le soleil brille. Des tensions récentes entre détenus force la direction de la prison à nous faire jouer dans la chapelle. Nos 3 techniciens font un travail fabuleux compte tenu de l’architecture de la salle.

Les détenus entrent peu à peu dans la salle. Ils montrent tout de suite un vif intérêt pour les instruments, tentent de communiquer avec nous malgré la barrière de la langue. Un homme me demande « Jimi Hendrix », je lui joue l’introduction de «Hey Joe », il sourit. Je profite de jouer quelques notes de « Little Wings » en attendant que les gars de la sonorisation soient prêts. Le concert commence, mais malheureusement la résonnance dans cette salle est telle que j’ai de la peine à entendre le groupe dans mon retour. J’ai eu beaucoup de fièvre durant le week-end et c’est un concert difficile en ce qui me concerne, pourtant la participation des détenus me porte et me fait gentiment oublier ces petits désagréments.

A la fin du concert, j’ai l’occasion de parler avec deux détenus qui ont un groupe de musique. On se rend compte que le rock est très présent dans la culture Argentine.

Nous quitterons la prison vers 20h30 pour aller prendre un repas bien mérité, la tête pleine de souvenirs…

Vincent Morrier-Genoud

Author: Jeremy Moinat