Argentine – Journal de bord – 17.12.2014

Le matin c’est quartier libre…on profite pour faire nos dernières emplettes (c’est déjà la dernière matinée où ce sera possible de le faire), des souvenirs pour les enfants ou pour nos conjoints, ou encore pour nos techniciens Argentins qui méritent bien une attention. Ils font un travail extraordinaire et sont impliqués au même titre que chacun d’entre nous dans cette tournée. Ils sont à notre écoute avec le sourire et le cœur… On rit beaucoup avec eux, c’est vraiment une super équipe.

L’après-midi, départ pour le quartier défavorisé de Santa Rosa de Lima à la Casitas de Chicos. Nous attendons dans le bus pendant que les techniciens s’affairent pour le montage du matériel. Il y a environ 60 enfants et quelques parents. Les enfants courent partout, ils sont tous très excités.

Après une bonne heure d’attente, la technique nous annonce qu’il n’est pas possible d’utiliser la sonorisation car il y a des problèmes électriques qui pourraient endommager le matériel et être un danger pour le groupe…On sort nos guitares, notre Cajon, un bout de la batterie et ce sera finalement un mini concert de 5-6 titres, acoustique et à capella car il n’est pas question de repartir sans leur donner un petit moment de musique…les mamans sont heureuses, les petits aussi….ils auront aussi l’occasion d’essayer la batterie avec un certain plaisir !

C’est un quartier très pauvre et réputé très dangereux. La sœur qui est responsable de la Casitas de Chicos m’explique que la violence est présente à chaque instant, partout. Des meurtres, des suicides ont lieu chaque semaine…ce quartier est une véritable cocotte minute sous pression.

Bien vite, les enfants se lèvent et s’agitent car il est temps pour nous de ranger notre matériel et de partir avant la nuit. Les regards de ces enfants resteront gravé dans notre mémoire. Ce n’était pas des regards d’enfants que nous avons croisés pendant ce moment de musique, c’était des regards d’adultes, des regards de souffrances, des regards violents…et aucune de nos mimiques ou pitreries ne les déridaient…ces regards nous ont glacé le sang…

Nous soupons sur un terrasse…il fait encore chaud et c’est agréable….mais une fois de plus, la fatigue se fait déjà sentir…la tournée aura été éprouvante mais sacrément belle !

Demain, c’est le dernier épisode avant le retour dans nos familles.

Nicole Wöllhaf

Author: Jeremy Moinat